La Sophrologie

slide05

Qu’est ce que la Sophrologie ?

Origine et définition de la sophrologie

Le terme de sophrologie a été fondé en 1960 par le Pr. Aflfonso Caycedo, neuropsychiatre d’origine colombienne, à partir des racines grecques suivantes:

  • SOS = Equilibre, harmonie
  • PHREN = Esprit, conscience
  • LOGOS =Etude, science

Le mot sophrologie signifie ainsi la science de l’harmonie de la conscience.

A l’issue d’un voyage de deux ans en orient durant lequel il a étudié les phénomènes de la conscience, le Pr. Caycedo a adapté des exercices du Yoga indien, bouddhisme tibétain et Zen japonais à l’occident. C’est de l’exploration de toutes ces méthodes, que le Pr. Caycedo fera de la sophrologie une méthode psycho-corporelle permettant aujourd’hui à qui le souhaite de trouver l’équilibre corps et esprit en utilisant ses propres ressources.

Principes et lois

Le principe d’action positive :

Cette manière de penser cherche à développer l’adaptabilité de la personne aux différentes situations de la vie. C’est voir objectivement la situation telle qu’elle est réellement sans la transformer.

Le principe d’intégration du schéma corporel comme réalité vécue :

Il s’agit simplement de multiplier les sensations corporelles grâce à l’entraînement afin d’être en harmonie avec son corps et donc en bonne santé.

Le principe d’action positive :

C’est renforcer la pensée positive dans le corps et l’esprit, afin de pouvoir aller de l’avant dans ses projets, se réaliser, être qui l’on est.

L’alliance sophronique :

C’est la relation de confiance nécessaire établie entre le sophrologue et la personne accompagnée. Celle-ci reste active et maître de la réussite de cet accompagnement. Le sophrologue reste le guide de la personne vers un mieux-être.
La loi de l’entraînement :
Un entraînement est indispensable pour maintenir « la vivance », c’est-à-dire les sensations corporelles et les répercussions mentales.

Comment se déroule une séance ?

La sophrologie se pratique en séance individuelle ou collective, en tenue confortable. Debout, assis ou allongé, on apprend à se détendre par la respiration et la visualisation de chaque partie du corps, guidé par la voix du sophrologue. On accède ainsi à un état de détente physique et mentale entre l’éveil et le sommeil. Le stress est réduit, ainsi que ses effets néfastes tels que le manque de confiance en soi et la somatisation… Elle permet aussi de se préparer aux défis de la vie : examen, accouchement… On devient peu à peu plus positif, et on gagne en discernement et en capacité d’adaptation.

Une séance de sophrologie se déroule en trois phases :
Après un temps de dialogue pré-sophronique (15 minutes) durant lequel la personne a la possibilité d’exprimer de manière spécifique sa demande et ses attentes :

  • la phase de sophronisation ; la personne est amenée par le discours du sophrologue au niveau sophroliminal, c’est-à-dire au bord du sommeil. (10 mn)
  • la phase d’activation sophronique; le sophrologue suggère l’expression des ressentis et des émotions, stimule l’imaginaire par l’utilisation de visualisations. (10 mn)
  • la phase de désophronisation (reprise) ; le retour à l’état de conscience vigilante et de la récupération progressive du tonus musculaire avec le bénéfice apporté par l’activation intra sophronique. (10 mn)

Suivi d’un temps de parole post sophronique (15 mn), un temps d’échange qui permet de faciliter l’intégration de la démarche.

Pour qui ?

Encore peu connue du grand publique, et pourtant déjà très utilisée dans le domaine sportif (préparation des athlètes de haut niveau), le domaine médical et paramédical (préparation à l’accouchement, préparation d’intervention chirurgicale, gestion de la douleur, sevrage tabagique…) le domaine de l’enseignement (préparation d’examen) et l’entreprise (gestion du stress)… la sophrologie s’adresse à toute personne désireuse de résoudre un problème ponctuel, de trouver, retrouver, consolider son bien-être et son équilibre.

Les enfants (à partir de 3 ans)

Qui rencontrent des difficultés scolaires, relationnelles, comportementales (problèmes de concentration, de sommeil, de phobie scolaire…).

Les adolescents

Qui rencontrent des difficultés à traverser cette période de changements qu’est l’adolescence, pour préparer un examen, une compétition, améliorer la relation à soi même et aux autres, construire un projet de vie…

Les adultes

Le salarié sous la pression des objectifs à atteindre, la surcharge de travail, les incertitudes d’évolution…
Le dirigeant ou chef d’entreprise « surbooké », ne sachant plus définir ses priorités…
La mère de famille «hyperactive» ne sachant plus gérer vie personnelle et professionnelle qui s’emporte rapidement…
« Il n’y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façon d’être une bonne mère » Jill Churchill

Les seniors

Qui veulent renforcer et maintenir certaines capacités, préserver leur santé physique et mentale…